EPA pour l’apprentissage d’une langue


EPA langue

En lisant l’article de Matthieu Cisel qui s’interroge sur l’avenir de sa recherche sur l’auto-apprentissage des langues en ligne, j’ai pensé au rôle de l’environnement personnel d’apprentissage (EPA) dans la pratique de l’autodidacte. J’ai donc cherché si de tels EPA avaient été formalisés par des internautes pour les langues. Je suis tombée sur le blog de Sophie, enseignante en FLE, qui présente son propre modèle conçu au cours du MOOC ITyPA. Et aussi sur un article analysant les pratiques d’apprentissage en langue d’étudiants au Maroc rappelant la définition d’un EPA : « les environnements personnels d’apprentissage sont des systèmes qui aident les apprenants à prendre le contrôle et à gérer leur propre apprentissage en leur fournissant un support pour : définir leurs propres objectifs, gérer leur apprentissage que ce soit le contenu et le processus, communiquer avec les autres dans un processus d’apprentissage et atteindre ses buts. »

Avec cette infographie, je propose un cadre pour élaborer son EPA en langue. En fonction de la situation de l’apprenant et de son rythme d’apprentissage, les items des rubriques « apprendre » et « culture » ne sont pas mobilisés tous en même temps. Par exemple, si je reprends la posture de Matthieu pour découvrir une langue parfaitement inconnue, on peut programmer, dans les premières séances :

  • dans Apprendre-langue : identifier des contenus pour découvrir les fondamentaux comme l’alphabet, la prononciation, des exemples de formules de base pour saluer, se présenter, mais également compléter par des ressources papier comme des méthodes ;
  • dans Apprendre-à l’écrit : intégrer dans ses réseaux sociaux des profils de natifs de la langue-cible pour s’immerger dans des énoncés courts et mobiliser un dictionnaire et/ou un traducteur en ligne ;
  • dans Culture : se documenter (dans sa langue) sur l’histoire de la langue et du pays, comprendre les comportements et rituels, s’intéresser à la production artistique des locuteurs de la langue-cible.

Plan pour un MOOC en FLE « Traces culturelles »


Objectif : avoir et partager des expériences culturelles en français

Niveau linguistique : à partir de A2

Durée : 20 semaines, 4 heures par quinzaine

Thèmes par quinzaine

  1. Qui suis-je ?
  2. Rites du matin
  3. Voyages : déplacements quotidiens et extraordinaires
  4. Architecture : où j’habite, mon quartier, ma ville/mon village
  5. Amusement
  6. Héritage
  7. Émotions esthétiques
  8. Amitié
  9. Ma planète
  10. Inventions – bilan

Activités d’une session de 15 jours

Type d’activité

Durée

Réalisation

  1. Consulter
30 mn Consulter vidéos, témoignages
  1. Décrire
1h Témoigner en décrivant des objets, actions et comportements en rapport avec le thème (billets sur blog personnel)
  1. Moi et les autres
30 mn Répondre à un sondage et réagir
  1. Ce que j’en retiens
1h Consulter les infos publiées par les autres et synthétiser infos marquantes et apprentissages linguistiquesPréparation des questions à l’invité
  1. Échanger
1h 1 hangout animé par une personnalité francophone qui partage une expérience, réagit aux productions et répond aux questions

Dispositif

Appui et environnement

  • 1 groupe d’animateurs francophones
  • 1 communauté d’entraide techno et linguistique
  • Un outil de sondage
  • Des notices d’aide linguistiques « les mots pour le dire »
  • 1 traducteur
  • 1 lettre d’info hebdomadaire sur les productions et 1 lettre par quinzaine sur les résultats du sondage
  • 1 outil pour identifier les personnes intéressées par les mêmes sujets (formulaire d’inscription)
  • 1 compte Twitter et un Storify