Premiers souvenirs d’un EPA


La lecture de l’article « L’environnement d’apprentissage personnel : l’avenir de la formation? » a ravivé des souvenirs d’il y a une dizaine d’années.

Lorsque je suivais le DESS IPDOD à l’Université de Franche-Comté (devenu par la suite Master FOAD, puis disparu de la circulation), nous disposions d’un environnement numérique d’apprentissage (ENA) fourni par l’encadrement (Mayetic et d’autres outils). Un de premier réflexe que nous avons eu a été de nous retrouver en ligne par d’autres moyens pour échanger et travailler ensemble. L’idée n’était pas de construire un EPA, mais d’avoir un espace où construire un « nous »  plus plein, plus authentique, comme si nous sentions que nous limiter à utiliser l’ENA ne suffirait pas à fonder notre identité de groupe. Il y avait également une dimension sociale (amicale notamment) qui s’y exprimait davantage que dans l’espace institutionnel (présentiel et ENA).

De fait, cette création d’espace supplémentaire a participé de notre EPA et de la construction de notre identité communautaire.